Engagements, home-fr

La vie à Saibaba Path Municipal School, à travers le regard de la jeune Anika

Je m’appelle Anika et je suis à Saibaba depuis la maternelle. Cette année, je suis en 4ème.

 

Mes parents et nous, on se réveille tous en même temps, au lever du soleil. Notre maison, c’est une pièce sans fenêtres et c’est là qu’on fait la cuisine, qu’on dîne et qu’on dort. Toutes les maisons sont les mêmes dans notre slum.

 

Une fois qu’on a plié les tapis de nuit, on boit du thé et on mange des naan (des galettes indiennes) que maman nous prépare. Ensuite, avec ma sœur et ma mère, nous allons aux toilettes publiques et nous nous lavons avec l’eau des bidons qui sont livrés chaque jour par la municipalité.

 

Mon frère, ma sœur et moi nous habillons avec l’uniforme de l’école et nous partons ensemble à Saibaba. Sur le chemin, on retrouve plein d’amis parce que tous les élèves viennent du même slum que le nôtre.

 

A 7h45, tous les élèves à partir de la 6ème se retrouvent dans le grand hall de l’école où, chaque matin, nous chantons l’hymne indien. Ensuite, on fête les anniversaires et la directrice nous communique les messages importants, quand il y en a.

 

Les cours commencent à 8h. Les petits font une pause snack vers 10h. Au déjeuner, l’école nous donne un repas. On se retrouve par niveau, on parle et on se détend. On nous explique toujours ce que l’on mange et tous les jours, les responsables insistent sur l’hygiène. A l’école, il y a des toilettes séparées pour les filles et les garçons. Il y a de l’eau, donc on va très souvent se laver les mains aux lavabos.

 

L’après-midi, on reprend les cours, mais il y en a moins parce qu’on fait du sport tous les jours (foot, handball, ping-pong, athlétisme…), soit à l’école, soit sur le terrain à côté. On fait aussi du théâtre, de la musique et de l’art plastique. A la fin des activités, on nous donne un goûter.

 

Si on veut, après les cours, on peut rester faire nos devoirs dans la nouvelle bibliothèque. C’est mieux que chez nous, je trouve, parce qu’il y a une table et des chaises, et de la lumière. Et puis pendant les vacances, l’école reste ouverte. On peut y aller quand on veut, pour faire du sport, des activités ou tout simplement s’y retrouver entre amis.

 

Ce que je voudrais faire plus tard ? Infirmière ! Pour aider tous ceux qui en ont besoin à l’hôpital et dans le slum.

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Docéo Education juste ici !