Le thé

Un logo historique

Les adeptes du thé Kusmi le reconnaissent au premier coup d’œil : présent sur toutes les boîtes, le logo Kusmi Tea se remarque et se démarque. Oui mais… que représente-t-il plus précisément ? « Un paysage dans un rectangle », répondront certains. « Des fleurs autour du nom », nous dirons d’autres… Et si on l’examinait d’un peu plus près ce logo ? Car il en vaut la peine : il a évolué avec le temps, certes, mais cela reste le logo créé à la naissance de Kusmi Tea par Pavel Kousmichoff – son fondateur – en personne !

Un nom, une date

Au-dessus du nom de la marque, figure l’année de sa création : 1867. C’est en effet cette année-là, il y a tout juste 150 ans, que tout a commencé, en Russie. Pavel avait quatorze ans lorsqu’il a quitté son village natal pour travailler comme livreur de thé à Saint-Pétersbourg. Son patron, impressionné par ses talents, lui transmet rapidement ses connaissances, puis lui offre une petite boutique. C’est son cadeau de mariage, en 1867. Pavel se lance alors dans la création de savoureux et audacieux mélanges…

Fastueux berceau

Autour du nom de la marque, se profile la silhouette du cœur historique et emblématique de Saint-Pétersbourg, cité majestueuse aux mille et un enchantements. Une ligne d’horizon dessinée par Pavel lui-même donc, qui a choisi d’y mettre à l’honneur la magnifique cathédrale Saint-Isaac au célèbre dôme, le plus grand et le plus spectaculaire monument religieux de la ville. Sa reconstruction, qui nécessita plus quarante années, fut réalisée par l’architecte français Auguste Ricard de Montferrand : la première pierre fut posée en 1819 et elle fut achevée en 1858, quelques années avant la naissance de Kusmi.

En regardant le logo d’un peu plus près encore, on remarque plus bas le reflet de la cathédrale Saint-Isaac… oui, car celle-ci se mire dans les eaux de la Neva, le large et imposant fleuve (il compte plus de trois cents ponts levis !) qui traverse Saint-Pétersbourg. Légèrement à gauche, on distingue la silhouette d’un cheval… et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du célèbre Cavalier de Bronze, statue équestre monumentale à la gloire de Pierre le Grand, qui fonda la ville au début du 18ème siècle. Elle aussi est l’œuvre d’un artiste français, Etienne Maurice Falconet. Le Cavalier de Bronze, inauguré en 1782 par l’impératrice Catherine II, fait lui aussi face à la Neva, en direction de laquelle il pointe d’ailleurs son doigt.

Des fleurs de théier

Pavel avait agrémenté son logo de petites fleurs de théier, connues pour leurs pétales blancs et leur cœur d’or. Présentes également sur les couvercles des thés Kusmi, elles nous rappellent la naturalité et la délicatesse de cette boisson millénaire. A ne pas confondre avec les fleurs de thé, qui sont quant à elles des compositions artistiques traditionnellement façonnées à la main en Chine et composées de bourgeons de thé renfermant une ou plusieurs fleurs comestibles aux vertus thérapeutiques, qui éclosent une fois dans l’eau chaude.

Et voilà, vous savez tout : le logo de Kusmi n’a désormais plus aucun secret pour vous !