home-fr, Le thé

Rooibos, le « buisson rouge » d’Afrique du Sud

Rooibos

Mmmm… Le rooibos et son goût délicat et naturellement sucré… Le nombre de ses adeptes croît de jour en jour, mais sait-on vraiment qui il est et d’où il vient ?

 

Qu’est-ce que le rooibos ?

 

Si vous ouvrez une boîte contenant un mélange à base de rooibos, vous le reconnaîtrez entre mille à ses fines aiguilles coupées menu. Car en effet, le rooibos (dont le nom signifie littéralement « buisson rouge » en afrikaans) est un arbuste de la famille des acacias, dont les minuscules feuilles sont semblables à des aiguilles de pin et les petites fleurs jaunes rappellent celles des genêts. Haut d’un à deux mètres, ce buisson caractéristique ne pousse qu’en Afrique du Sud, seul pays dont le sol permet de le cultiver. Le rooibos est récolté de janvier à mars, le plein été dans cet hémisphère ! Ses feuilles sont alors étalées à l’air libre puis vaporisées d’eau, avant d’être séchées au soleil.

 

Une fois infusé, le rooibos prend une magnifique couleur magenta proche de celle de l’hibiscus. Dans certains pays occidentaux, on l’appelle d’ailleurs « thé rouge ». A tort ! Car il ne s’agit pas d’un thé, bien que le mode de consommation des deux boissons soit similaire. Le rooibos est pour sa part dépourvu de théine et également pauvre en tannins. Cela lui permet d’être fort apprécié de toute la famille, petits et grands adorant son doux goût de noisette, et de pouvoir être dégusté à toute heure de la journée.

 

Comment le boire ?

 

L’infusion de rooibos est tout aussi délicieuse chaude que froide. Certains préféreront opter pour un rooibos version nature, à agrémenter pourquoi pas de zestes d’agrumes ou de cannelle, tandis que d’autres opteront pour des mélanges fruités ou épicés pour varier les plaisirs. En Afrique du Sud, où il est la boisson phare, il est souvent dégusté accompagné d’un nuage de lait et d’un peu de sucre. Il est possible de le laisser infuser à son gré et selon son goût, même jusqu’à une dizaine de minutes, précisément car l’absence de tannins lui garantit un goût non astringent.

 

Cap sur l’Afrique du Sud

 

Nous l’avons dit, le rooibos est une plante endémique de l’Afrique du Sud, qui en produit plusieurs milliers de tonnes par an. Elle est tout particulièrement cultivée au cœur du parc naturel du Cederberg, qui se trouve à environ deux heures de route au nord de la ville du Cap. Si vous avez la chance de vous envoler un jour prochain pour ce pays aux mille trésors, ne manquez pas de faire un détour par cette majestueuse chaîne de montagnes escarpées ! La réserve du Cederberg (littéralement « montagnes du cèdre », bien qu’il y pousse en réalité plutôt des cyprès) est une aire protégée inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Vous pourrez y visiter des plantations de rooibos, mais également y découvrir bien d’autres merveilles.

 

Dans un paysage où la nature est reine, où le silence et l’authenticité des grands espaces invitent les promeneurs à se recentrer sur l’essentiel et à profiter du temps présent, vous admirerez des vignobles et des vallées de citronniers et d’orangers à perte de vue. Vous pourrez randonner en toute sérénité sur des chemins tortueux ponctués de grottes ornées de sublimes dessins rupestres, réalisés il y a plusieurs milliers d’années par les Sans, un peuple primitif de l’Afrique du Sud et profiter de la richesse de la faune et de la flore de la région.

 

Un dernier conseil : faites une halte dans la vieille ville pittoresque de Clanwilliam, capitale du rooibos, pour y déguster une infusion !