Engagements, home-fr

Quand Kusmi Tea choisit de lutter contre la disparition du tigre

sauvons ensemble les tigres

Chez Kusmi Tea, les problématiques environnementales occupent une place prépondérante. Diverses actions sont entreprises, avec une volonté affirmée de les faire perdurer et de s’engager à long terme sur le chemin du développement durable et de l’éco-responsabilité, dont la sauvegarde du tigre.

 

C’est dans ce contexte que la marque s’est associée au WWF, l’une des premières organisations indépendantes de protection de l’environnement dans le monde, en devenant mécène de « Tx2 ». Cette initiative lancée en 2010 vise à protéger le tigre, une espèce en danger d’extinction et emblématique des régions productrices de thé. Objectif ? Doubler la population de tigres sauvages pour atteindre 6 000 animaux d’ici 2022, prochaine année du Tigre de l’horoscope chinois.

 

Qui est-il ?

 

Le tigre est le plus grand félin sauvage. C’est une espèce animale qui nous impressionne, nous attire et nous fascine. Sans le connaître vraiment, il a toujours fait partie de nos vies, des histoires de notre enfance jusqu’aux reportages qui lui sont régulièrement consacrés. Environ un tigre sur deux vit aujourd’hui en Inde.

 

Comment le protéger ?

 

Protéger le tigre requiert une multitude d’actions, intimement liées les unes aux autres, comme nous l’explique Stéphane Ringuet, Responsable du programme « Commerce des espèces sauvages » du WW France. « Le tigre est l’un des plus grands prédateurs sur terre, il se trouve comme l’homme en haut de la chaîne alimentaire : il ne peut donc pas survivre sans proies. Pour le protéger, il faut par conséquent protéger notamment son habitat et les proies dont il se nourrit, qui elles-mêmes nécessitent un habitat suffisant pour se reproduire, s’alimenter … ». « La » solution : recourir à une meilleure gestion des aires protégées et à un renforcement de la lutte anti-braconnage.

 

En protégeant le tigre, on protège les grands espaces

 

« A travers le tigre, nous protégeons aussi des paysages, des grands territoires qui rendent des services à l’homme : cela se mesure en centaines de kilomètres carrés », poursuit Stéphane Ringuet, que l’on pourrait écouter durant des heures tant il parvient à transmettre sa passion pour le projet Tx2. « L’un des grands enjeux de la protection de la nature dans le monde est de préserver des ‘blocs naturels’ suffisamment grands et contigus dans lesquels peut s’épanouir la vie sauvage. Malheureusement, lorsqu’il n’est pas détruit, l’espace est souvent fragmenté et forme comme des îlots de forêts, entrecoupés par des villages ou des plantations. Or si les petites populations de tigres ne peuvent pas communiquer entre elles, elles risquent de disparaître ». En protégeant les écosystèmes des tigres, on répond dans le même temps à des problématiques de dégradation des sols, de qualité de l’air ou encore d’approvisionnement en eau. « Détruire l’habitat du tigre, c’est rendre un très mauvais service à l’humanité », conclut Stéphane Ringuet.

 

Toutes ces actions ne pourraient être mises en œuvre rapidement sans le soutien de mécènes conscients et soucieux des besoins de notre planète !

Plus d’informations juste ici !