Voyages

A la découverte de Saint-Pétersbourg

Musée de l'Ermitage

Kusmi Tea fête cette année ses 150 ans. En effet, c’est en 1867 que Pavel Kousmichoff crée sa maison de thé à Saint-Pétersbourg. Pour rendre hommage à ce passé historique, Anastasia, conseillère spécialiste Russie chez Voyageurs du Monde vous livre les choses incontournables à voir et à faire dans la ville des tsars.

Quelle est la meilleure saison pour découvrir Saint-Pétersbourg ?

Sans aucun doute, il s’agit de la courte période des nuits blanches, entre fin mai et début juillet, qui permet d’apprécier de longues journées où la nuit ne se couche presque jamais sur l’ancienne capitale des tsars.
Septembre est également une saison idéale pour profiter du beau temps et des couleurs d’automne.
Enfin, Saint-Pétersbourg peut se visiter en Février pour découvrir la magie hivernale de Saint-Pétersbourg, voir l’Ermitage sous la neige et la Neva gelée.

Que faut-il absolument visiter ?

L’Ermitage, symbole de la « capitale du Nord » est un des plus grands musées du monde. Le Tsarskoe Selo, somptueux palais ceinturé d’un parc de 300 hectares fait également partie des monuments incontournables. Enfin,  le musée de Fabergé est à visiter. On y découvre les œufs de Pâques impériaux, des objets qui sont les plus précieux au monde !

Quelles sont les fêtes typiques à ne rater sous aucun prétexte ?

·         Noël russe le 7 janvier
·         L’Epiphanie le 19 janvier quand les pétersbourgeois plongent dans la Neva ou dans les lacs
·         L’anniversaire de la ville le 27 mai, l’occasion de profiter de très bons concerts sur la place du Palais et de superbes feux d’artifice ! (En fait, c’est fêté le week-end le plus proche du 27 mai).
·         Fête de la Marine de Guerre le dernier dimanche de juillet – parade de bateaux dans la Neva, concerts et feux d’artifice.

Où prendre un tea-time à Saint-Pétersbourg ?

Le tea-time est une belle tradition multiséculaire en Russie : se retrouver autour d’un samovar en famille ou entre amis et laisser cours à des débats philosophiques, littéraires (qui de Tolstoi ou de Dostoevski est le plus grand écrivain russe ?), historiques (la Révolution de 1917 est-elle bien ou mal pour le pays ?)…

Le thé, fortement brassé dans une théière, est, dès qu’il est dans la tasse, dilué avec de l’eau bouillante du samovar.
 La cérémonie du thé russe s’accompagne de petits mets copieux tels que pâtés à la viande et au poisson, fromage, œufs, chou, bagels, pâtisseries sucrées et crêpes.

Le meilleur endroit à Saint-Pétersbourg pour prendre le thé est Tea room de l’hôtel Kempinski Moika 22. Face à l’Ermitage, vous vous installez dans les grands fauteuils près de la cheminée pour prendre le thé dans une tasse de porcelaine impériale exquise servie du « samovar » argenté dans les meilleures traditions russes !

Un autre endroit à conseiller : restaurant Severyanin (Stolyarnyy per., 18) où tous les dimanches de 14h à 17h, on peut y prendre le thé avec des tartes maison, confitures, bagels et des petits gâteaux.

Y a t’il une spécialité gastronomique à ne manquer sous aucun prétexte ? 

Demandez à n’importe quel pétersbourgeois, il vous dira que la spécialité gastronomique de sa ville est, sans doute, koryuchka ! C’est le symbole de la ville au même titre que le Cavalier de Bronze ou l’Ermitage. Une autre spécialité : le hareng de la Baltique – sous toutes formes – avec de la salade « vinaigrette russe », sous son « manteau » de légumes (chouba), avec les oignons verts. Je vous conseille de l’accompagner avec un verre de vodka !

Tout le monde ne le sait peut-être pas, mais le bœuf Stroganoff est originaire de Saint-Pétersbourg. C’est dans cette ville que vous trouverez le palais du vieux comte Stroganoff. Celui-ci ne pouvant plus mâcher la viande, son chef cuisinier inventa ce plat pour lui faciliter la vie.
Il existe désormais autant de recettes de ce plat que de restaurants, avec de la sauce rouge ou de la sauce blanche, avec ou sans champignons etc. Il existe même le porc Stroganoff et le poisson Stroganoff, de délicieux plats servis au restaurant Sadko, ul. Glinki, 2.

Une personnalité historique qui a marqué la ville des tsars  ? 

Pierre le Grand, fondateur de Saint-Pétersbourg, qui en 1704 a créé un « impôt de la Barbe ». Les nobles qui voulaient garder leur barbe devaient s’acquitter d’une somme astronomique.

Un dernier conseil pour découvrir au mieux Saint-Pétersbourg ?

L’idéal est de se balader en bateau sur la Neva. Le « must » : la balade en bateau privé pour admirer la ville en sillonnant les petits canaux.

Cet article vous a donné envie de partir ? Ça tombe bien, Kusmi Tea met en jeu un voyage pour 2 personnes conçu par Voyageurs du Monde.

Pour participer, cliquez sur ce lien !