home-fr, Le thé

Connaissez-vous le Genmaicha ?

Genmaicha

Agrémenté de grains de riz, le genmaicha est un thé vert unique en son genre. Découvrons ensemble son histoire et ses caractéristiques, et laissez-vous séduire par ses arômes tout en rondeur. Ce qui tombe bien, car on peut le savourer tout au long de la journée !

 

Qu’est-ce que le genmaicha ?

Le genmaicha est un thé vert de type sencha ou bancha – deux variétés de thés très populaires au Japon, leur pays d’origine – auquel on a ajouté des grains de riz, brun de préférence (pour ses qualités nutritives). Dans la plupart des recettes, il s’agit d’un mélange de grains de riz grillés et de grains de riz soufflés, ces derniers pouvant parfois avoir légèrement éclaté, ce qui vaut au genmaicha le surnom gourmand de « thé pop-corn » !

 

Une fois infusé, le genmaicha prend une couleur jaune pâle caractéristique. Il exhale des arômes très doux, les grains de riz venant équilibrer la légère astringence que peut présenter le thé vert seul. Nombreux sont ceux qui lui trouvent des notes proches de celles de la noisette et un goût délicatement sucré, provenant de la délicate caramélisation du riz soufflé. Le thé vert lui confère pour sa part un parfum très frais.

 

La légende raconte…

Deux versions s’opposent quant à l’histoire du genmaicha, mais quelle que soit la réalité, elles sont toutes deux passionnantes à découvrir ! La plus ancienne raconte que le genmaicha aurait été inventé par hasard il y a plusieurs siècles par le serviteur d’un samouraï. Celui-ci avait coutume de boire une tasse de thé avant le combat. Un jour, son serviteur aurait malencontreusement fait tomber du riz dedans avant de la lui apporter. Fou de rage, le samouraï punit le pauvre homme, qui répondait au nom de Genmai, en lui coupant la tête. Puis il dégusta néanmoins le thé, qu’il trouva absolument délicieux. Il baptisa alors cette nouvelle recette « genmai cha », le thé de Genmai, en l’honneur de son serviteur.

 

Une autre histoire suggère que l’invention du genmaicha serait beaucoup plus récente et ne remonterait qu’aux années 1920. Elle serait l’œuvre d’un marchand japonais de Kyoto qui, à l’occasion du nouvel an, aurait ajouté des morceaux de gâteau de riz – une pâtisserie traditionnelle de cette période de l’année – grillés dans le thé qu’il vendait, afin de l’enrichir. Sa nouvelle recette rencontrant alors un franc succès, elle se serait popularisée et généralisée. D’abord auprès des personnes les moins aisées (le riz étant moins cher que le thé), puis auprès de toutes les strates de la société. Notons que littéralement, en japonais, genmaicha signifie « thé au riz brun ».

 

Comment le boire ?

Bonne nouvelle : le genmaicha étant généralement composé de 50% de thé vert et de 50% de grains de riz, il est naturellement faible en théine, ce qui permet de le consommer à toute heure de la journée. Parce qu’il contient des céréales, il est particulièrement apprécié au petit-déjeuner, ainsi que pour accompagner un repas ou même le clore, à la manière d’un dessert. Il est également fréquent de lui ajouter une petite dose de matcha, cette poudre de thé vert vif qui fait de plus en plus d’adeptes.

 

Autre avantage, le genmaicha est absolument délicieux en version glacée. Une aubaine à l’approche de l’été ! Pour rappel, on vous dit tout sur les thés glacés dans notre article ! Retrouvez ci-dessous les conseils de Kusmi Tea pour préparer un excellent thé glacé. Bonne dégustation !

 

Comment faire un thé glacé ?

Etape #1 – Versez 60 cl d’eau pure frémissante dans votre carafe.

Etape #2 – Infusez un grand sachet de votre mélange glacé pendant 7 minutes.

Etape #3 – Laissez reposer la préparation pendant 30 minutes.